DROITS ET DEVOIRS

En tant que volontaire, vous êtes titulaire de droits et de devoirs. Dans certains cas précis (recherche d’emploi, interruption de carrière, …), certaines formalités administratives sont à remplir avant de partir à l’aventure.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le Kit juridique du volontaire édité par l’asbl Conseil, Jeunesse et Développement (CJD).

 

DOCS DE VOYAGE

Passeport, visa et/ou carte d’identité

Dans le cadre d’un voyage à l’étranger, vous devez vous munir de documents de voyage officiels, sans quoi vous pourriez être amené à reporter ou annuler votre voyage.

Pour certains pays, la carte d’identité suffit, mais d’autres exigent un passeport, doublé d’un visa ou non, ainsi qu’un certificat de vaccination.

Astuce : beaucoup d’ambassades disposent d’un site web où vous trouverez des renseignements détaillés pour les Belges.

Pour connaître les documents nécessaires pour vous rendre sur le lieu de votre chantier, rendez-vous sur le site belge des Affaires Etrangères.

Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM)

Cette carte permet d’accéder aux soins de santé pendant les séjours à l’étranger dans l’un des 27 Etats membres de l’UE, en Islande, Norvège, Suisse et au Liechtenstein. Dès lors, si vous partez en chantier international, en vacances, en week-end ou pour vos études, n’oubliez pas de la demander au préalable. Elle vous évitera des pertes de temps, tracas et dépenses inutiles si vous tombez malade ou êtes victime d’un accident à l’étranger.

Avantages de la carte CEAM :

  • Vous bénéficiez du même accès aux soins de santé publics (médecin, pharmacie, hôpital, …) que les ressortissants du pays où vous vous trouvez. Si ces soins de santé sont payants, vous êtes remboursé immédiatement ou après votre retour dans votre pays d’origine.
  • Elle est gratuite et peut être délivrée sur simple demande par votre mutualité. Attention aux sites Internet qui la proposent moyennant payement.

Si vous n’êtes pas en possession de votre carte lors d’un problème à l’étranger, contactez la Centrale d’Alarme MUTAS qui enverra tous les documents nécessaires. Un numéro de toute première importance qu’il faut veiller à conserver sur vous : 0032 2 272 09 00 24h/24

Bon à savoir :

  • La carte CEAM est valable pour une durée limitée dans le temps
  • Pour bénéficier de ses avantages, vous devez être en ordre de cotisations mutuelles
  • Si vous avez perdu votre carte ou si vous en avez besoin dans l’urgence, vous pouvez obtenir un certificat provisoire de remplacement par fax ou e-mail.
  • Conservez les justificatifs de soins (attestations de soins, vignettes, médicaments, …)
  • Ne pas emporter votre carte SIS, elle ne vous sert à rien à l’étranger!
  • En cas d’hospitalisation, toujours téléphoner à la centrale Mutas dans les 48 heures

Autorisation parentale

Il n’existe pas de procédures ou de formulaires belges ou internationaux qui fixent les règles en matière d’autorisation parentale pour les voyages de mineurs.

Toutefois, les Affaires étrangères recommandent fortement une autorisation écrite signée par les parents lorsque le jeune voyage seul ou en compagnie d’autres personnes que ses parents.

Les voyageurs peuvent toujours se renseigner quant aux documents supplémentaires éventuellement exigés auprès de l’ambassade ou du consulat du pays de destination. En cas de voyage en avion, se renseigner également auprès de la compagnie aérienne.

Si certains doutes subsistent, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 084/31.44.13 ou par e-mail et nous tenterons de t’aider à répondre aux questions que vous vous posez

SANTE

Le départ vers une destination plus ou moins lointaine représente l’occasion idéale d’un bilan santé. Un aspect à ne pas négliger sous peine de voir votre séjour gâché par un problème médical qui aurait pu être évité. En même temps que les vaccinations essentielles, n’oubliez pas de panser les petites affections et de passer en revue votre forme physique.

Vaccins

Les vaccins contre le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite sont indispensables pour tous, voyageurs ou non. Au-delà, certains vaccins sont généralement administrés dès l’enfance : rubéole, rougeole, oreillons et coqueluche.

Il est important d’obtenir des conseils individualisés car pour un même pays, certaines recommandations peuvent s’appliquer uniquement pour certains voyageurs, certaines saisons ou encore certaines zones du pays. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle, la plupart rembourse partiellement les vaccins pour les voyageurs.

Consultez le site de la Médecine Tropicale d’Anvers afin d’obtenir les conseils relatifs à votre santé pendant le voyage, ainsi que la liste des vaccins recommandés en fonction de votre destination.

 

Pharmacie de voyage

  • Médicaments habituellement pris afin de traiter par exemple des allergies ou une maladie chronique
  • Désinfectant
  • Médicaments contre la douleur, la fièvre et la diarrhée
  • Petit matériel : pansements, compresses, sparadrap
  • Moyen contraceptif : pilule, préservatif, …
  • En fonction de la destination, du produit anti-moustique à appliquer sur le corps ainsi que de la crème solaire à haut indice de protection

Remarques :

  • Pour des médicaments devant être pris à heure fixe (par exemple l’insuline), n’oubliez pas de tenir compte du décalage horaire
  • Attention si vous emportez des sirops lors d’un voyage en avion, seules des quantités de liquide limitées peuvent être transportées en cabine
  • Restez vigilant au retour, surtout des régions tropicales. Si des symptômes tels que fièvre, diarrhée, maux de tête, … devaient apparaître, prenez contact avec votre médecin traitant.

 

Assurance soins de santé

Avant de partir, renseignez-vous toujours auprès de votre mutuelle, elle vous expliquera l’étendue de son intervention en matière de soins de santé, selon le pays dans lequel vous vous rendez. Certaines mutuelles peuvent vous proposer de souscrire une assurance complémentaire en cas de maladie ou accident à l’étranger. Celle-ci vous offrira

  • Une plus grande indemnisation des dépenses médicales
  • La prise en charge des frais d’hospitalisation non urgente
  • La prise en charge d’un rapatriement

Généralement, la durée de validité de ces polices d’assurance complémentaire est limitée à trois mois de séjour à l’étranger. Pour un projet de volontariat à plus long terme, pensez à vous informer sur une prime supplémentaire destinée à prolonger votre assurance.

Source : Portail belge de la santé

AIDES SPECIFIQUES

Aides aux jeunes nécessitant un suivi particulier

Un problème ou une déficience (handicap, maladie, troubles comportementaux…) ne doit pas constituer un obstacle à la participation au chantier. Au cas par cas, et en fonction des capacités d’accueil de nos partenaires à l’étranger, nous pouvons proposer des chantiers aux jeunes nécessitant un suivi particulier.

Contactez-nous : international@compagnonsbatisseurs.be  ou 084/31 44 13.

Aides aux jeunes ayant des problèmes financiers

Partir en chantier n’est pas gratuit, mais des mesures permettant de partir gratuitement ou à moindre coût existent :

  • Aides publiques : certains CPAS et services d’aide dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles (SPJ, SAJ, …) peuvent intervenir pour une partie des frais engendrés par la participation à un chantier.
  • Mutualités : beaucoup de mutualités interviennent pour les frais de séjour des jeunes de moins de 18 ans. Renseignez-vous.
  • Service Volontaire Européen : il s’agit d’une action du programme Erasmus +. Il permet à tout jeune de 17 à 30 ans de s’engager 6 à 12 mois au sein d’un projet à l’étranger, expérimenter de nouveaux cadres de vie, apprendre une langue, … Le SVE est soutenu financièrement par la Commission européenne et engendre un coût minime à charge du volontaire.